Sep 21 2014

Améliorer son patinage!

affutagepatins
By C Dechanet | 21 septembre 2014

Vos patins sont une des pièces les plus importantes de votre équipement, et c’est pour cela qu’ un soin particulier doit leur être apportés. Ils sont la partie de l’équipement qui va transmettre  l’énergie de vos jambes à la glace et ainsi vous faire avancer ou reculer, accélérer ou freiner.Correctement fait un affutage adapté fera de vous un meilleur joueur.Rien ne sert de débourser des sommes parfois faramineuses dans l’achat d’une paire de patins si un maximum d’attention n’est pas porté à l’affutage .

Nous avons tendance à oublier que la mince lame d’acier (2.9mm en général) sous vos patins est le seul contact entre vous et la glace (à moins que vous ne soyez tombé !).

La qualité des patins à une incidence sur la qualité de l’affutage ; les patins premiers prix utilisent un acier de piètre qualité, vous obligeant à les affuter fréquemment et faire très attention à l’oxydation car ,neuf, une protection chromée les protège de la rouille durant le long voyage pour arriver d’Asie. Au premier affutage, cette protection disparait.

Sur les patins moyenne gamme et haut de gamme, les lames sont en acier inoxydable, donc pas d’oxydation (logique) après affutage. La qualité de ces lames permet également un affutage plus « pointu » qui durera plus longtemps.

 

La glace à également son importance sur la glisse du patin, et contrairement à ce que l’on pourrait penser, une glace chaude sera plus glissante qu’une glace froide. En effet pour bien glisser, la lame à besoin d’une mince pellicule d’eau entre elle et la surface de la glace. L’eau agit comme un lubrifiant. Lorsque vous regardez du curling , le fait de balayer devant la pierre permet à la glace de se réchauffer et ainsi de produire cette mince couche d’eau qui va accélérer sa glisse. Avec les patins de hockey, c’est une question d’équilibre, trop de pression et vous allez rentrer dans la glace et ne bénéficier que de très peu de glisse. Pas assez de pression et vous ne tiendrez pas sur la glace.

Les patineurs légers ont toujours besoin d’avoir des patins bien affutés : ils n’ont pas assez de poids pour créer la pression qui est nécessaire pour une glisse optimale. Les bords acérés créés lors de l’affutage vont lui permettre de rentrer dans la glace et de produire cette mince couche d’eau. Les patineurs plus lourd à l’inverse, n’auront aucun problème à pénétrer la glace et préféreront un affutage moins creux.

En fait, ainsi qu’on l’a vu, la température de la glace à son importance, et un affutage pourra sembler parfait sur une glace et moins bon sur une autre.

La profondeur de l’affutage se traduit en termes de « creux »…la lame du patin sera creusée en son centre, en créant de chaque coté une arête acérée. C’est la profondeur de ce creux qui est important, en fonction du poids du joueur, de son style de jeu, de ses préférences.

affutage

  • Pour un joueur léger, un affutage creux sera préférable, son poids ne permettant pas de rentrer dans la glace.
  • Pour un joueur plus lourd, un affutage moins creux conviendra, car son poids le fera rentrer plus facilement dans la glace.
  • Un affutage creux va convenir à un patineur léger cherchant la stabilité et la possibilité de prendre de l’angle dans les virages rapides, une accélération plus rapide et un freinage efficace au détriment de la vitesse de patinage et de la maniabilité. Adapté pour une glace molle.
  • Un affutage léger permet une plus grande vitesse (moins de friction avec la glace donc meilleur glisse), meilleur maniabilité, moins d‘énergie à fournir, mais moins d’accroche..les patins de vitesse ont une lame plus longue et très peu d’affutage. Adapté pour une glace dure et un joueur lourd.

Ce creux est déterminé par la forme qui sera donné à la meule par la personne chargée de l’affutage. Celle-ci sera décidé avant l’affutage à l’aide d’un outil : le diamant. Lors de l’affutage la lame est creusée afin d’épouser la forme de la meule.

La plupart des joueurs de hockey doivent envisager d’affuter leurs patins une ou deux fois par mois. Une fois par mois pour les joueurs qui ont un à deux entrainements par semaine, et deux fois pour ceux qui ont quatre entrainements ou plus par semaine.

Le creux de lame est important, mais un creux bien centré l’est d’autant plus ; effectivement, si le creux n’est pas centré, un des deux bords de la lame sera plus haut que l’autre et ainsi, en tournant d’un coté on aura l’impression de bien accroché, mais en virant de l’autre coté, ce sera la chute ! Il est donc primordiale de vérifier le centrage de l’affutage…une pièce de monnaie posée sur la lame peut permettre, à l’œil, de se rendre compte de la qualité de l’affutage.

angles

Afin de déterminer le creux qui vous convient le mieux, vous serez obliger d’en passer par plusieurs essais, et de bien noter celui qui vous conviens afin de l’indiquer lors de l’affutage.

 

Quand affuter les patins :

  • Si vos patins sont neufs.
  • Si vous vous sentez moins sur de vous  en patinant.
  • Si vous avez un sentiment de mouvement de glisse sur le coté.
  • Si vous connaissez la température de la glace sur laquelle vous allez jouer.
  • Si vos lames semblent ternes et ne reflète pas la lumière.

Afin de conserver le plus longtemps un affutage en état, assurez vous de protéger vos lames lors de vos déplacements et de toujours bien sécher et laisser vos lames en dehors des protège- lames lorsque vous ne vous en servez pas.

LinkedInFacebookTwitterGoogle+Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>